Même si l’utilisateur a demandé la désactivation de l’envoi des journaux d’activité à Microsoft, Windows 10 le fait tout de même. Un problème de confidentialité qui ne fonctionne pas comme promis.

Dès sa sortie, Windows 10 a été pointé du doigt pour les problèmes de confidentialité qu’il présentait. Une application était même sortie pour limiter cette collecte massive d’informations. Pressé de proposer des solutions pour limiter le nombre d’informations envoyées au géant des logiciels et afin de mieux respecter la confidentialité des informations personnelles, Microsoft avait légèrement corrigé le tir. Il semblerait toutefois que tout ne fonctionne pas comme promis, notamment en ce qui concerne les journaux d’activité.

Ce sont des utilisateurs de Reddit qui ont découvert que, même s’ils demandaient le refus de l’envoi de journaux d’activité des utilisateurs à Microsoft, Windows 10 continuait tout de même de le faire même lorsque les utilisateurs choisissaient de se désabonner. L’information est ensuite remontée vers nos confrères américains du journal MSPoweruser qui ont publié l’information.
 

Les utilisateurs de Windows 10 peuvent normalement accéder à leurs paramètres du journal d’activité, via la fonction « paramètres », puis en choisissant l’option « confidentialité ». A partir de là, dans le menu « historique des activités », on peut empêcher l’envoi des journaux d’activité en décochant l’option « Laisser Windows synchroniser les activités de ce PC vers le Cloud ». L’autre solution étant simplement d’effacer l’historique d’activité. Ce n’est toutefois pas suffisant puisque Windows 10 continue d’envoyer les journaux d’activité à la firme de Redmond.

En effet, la sélection ou la dé-sélection de ces options ne garantit en rien que les données ne seront pas partagées avec le géant américain des logiciels. Ces mêmes données sont effectivement toujours accessibles en se connectant à votre compte Microsoft. Pour la firme de Redmond, ces journaux d’activité ne sont, par ailleurs, même pas considérés comme étant des données purement historiques.

Afin de continuer à collecter le plus grand nombre de données personnelles, Microsoft joue sur le flou dans les termes et contourne certaines restrictions décidées par l’utilisateur par d’autres moyens, tels que les comptes Microsoft. De nombreux utilisateurs exigent davantage de clarté sur la manière dont Microsoft respecte les directives du règlement général des données et informent clairement les utilisateurs sur la manière dont il collecte et gère les données, tout en offrant la possibilité à l’utilisateur de consulter ces données envoyées.

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article