Des pirates informatiques ont infiltré le logiciel gratuit de la société britannique Piriform, Ccleaner, pour y installer des outils qui auraient pu leur permettre de prendre le contrôle de dizaines de millions de dispositifs de par le monde ou lancer une nouvelle vague de ransomwares  !

Le programme malveillant a été introduit dans la version gratuite du logiciel officiel CCleaner. Un outil qui peut être téléchargé pour les ordinateurs personnels et les téléphones Android. Cinq millions de téléchargement par semaine. Comme le rappel, Reuters, il nettoie les logiciels indésirables et les cookies publicitaires pour accélérer les machines.

CCleaner est le principal logiciel fabriqué par les londonniens de chez Piriform. Une société rachetée en juillet par Avast, un fournisseur de logiciel dédié à la sécurité informatique. Au moment de l’acquisition, la société a déclaré que 130 millions de personnes utilisaient CCleaner.

Une version de CCleaner téléchargée en août 2017 comprenait des outils d’administration à distance qui ont essayé de se connecter à plusieurs pages web, probablement pour télécharger des programmes malveillants (cheval de Troie, …). Des chercheurs de l’unité Talos de Cisco ont découvert le piége.

Le chercheur de Talos, Craig Williams, a déclaré à Reuters qu’il s’agissait d’une attaque sophistiquée. Le pirate a pénétré un fournisseur établi, de confiance via une technique similaire à l’attaque « NotPetya » de juin 2017. NotPetya avait été lancée à partir d’un logiciel de comptabilité ukrainien infiltré pour l’occasion.

Un utilisateur ne pouvait rien remarquer

« Un utilisateur ne pouvait rien remarquer« , a déclaré Williams, notant que le logiciel d’optimisation possédait un certificat numérique approprié, ce qui signifie que d’autres ordinateurs ont automatiquement confiance au programme.

Dans un article sur le blog, Piriform a confirmé que deux programmes publiés en août étaient compromis. Il a conseillé aux utilisateurs de CCleaner v5.33.6162 et CCleaner Cloud v1.07.3191 de télécharger de nouvelles versions. Il n’a pas été révélé le nombre d’utilisateurs affectés.

Avast a découvert les attaques le 12 septembre. La nature du code d’attaque suggère que le pirate a gagné l’accès à une machine utilisée pour créer CCleaner, a déclaré Williams. Cleaner gratuit ne se met pas à jour automatiquement, de sorte que chaque personne qui a installé la version problématique devra la supprimer et installer une nouvelle version. Il semble que la version payante ne soit pas impactée. Et heureusement… elle se met à jour automatiquement !

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article